X

Actualités

Réduire l’absentéisme à 3% !

Voici le témoignage du Directeur Général de De Dietrich, Mr Gillon, suite à une mission réalisée par Vivement lundi.

Quels étaient les objectifs quand vous avez décidé de réaliser un baromètre interne ?

Après une prise de responsabilité du site alsacien, il m’est apparu que nous avions de nombreux challenges devant nous, en particulier la communication entre les différentes fonctions et différents niveaux hiérarchiques de l’entreprise. Notre société avait vécu un plan de restructuration, et nos collaborateurs étaient encore marqués, et avaient une vraie incertitude sur le futur. Afin de factualiser un état des lieux, nous avons décidé de donner la parole à nos collaborateurs par un baromètre interne.

Quelle a été la démarche engagée avec le consultant ?

Après une phase de mise en commun des sujets à aborder avec nos collaborateurs, Mr Pagny a interviewé un échantillon représentatif des salariés, la direction, les managers et les ouvriers. 50 questions ont ensuite été définies. Cette immersion a permis de promouvoir et de faciliter l’adhésion au projet, et un questionnaire personnalisé adapté à notre problématique a été construit. Ce barométre a été ensuite complété par nos collaborateurs soit par email et soit  en format papier. La stricte confidentialité a été assurée, permettant à chacun de « se lâcher… »

Quels sont les résultats ?

D’abord un excellent taux de participation , avec plus de 80% de participation, confirmant la volonté des collaborateurs de changer les choses. De plus nous avons eu plus de 120 verbatims très riches en exemples concrets de souhaits d’évolution. Les analyses réalisées nous ont entre autres fait prendre conscience des écarts de perception entre la Direction, les managers et les employés, et qu’un travail important sur les conditions de travail, les attitudes, la formation devaient être mis en place. Nous avons mis en place durant le printemps  2015 une commission « bien être au travail », constituée de volontaires de tous services et niveaux hiérarchiques, qui propose en lien avec les collaborateurs, le CHSCT, le direction des actions d’amélioration continue.

Nous ne sommes qu’au début de notre aventure, mais avec cette implication, nous avons vu notre taux d’absentéisme chuter à moins de 3%, une diminution notable du taux de fréquence de nos accidents, et étape par étape une communication plus positive et plus respectueuse entre les collaborateurs.

Mon but est que nos collaborateurs se disent : « ne regarde pas derrière toi en te demandant pourquoi ? regarde en avant et dis toi : pourquoi pas ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *